Yoga

Conscience et douceur dans le Yoga

Coucou

three red heart balloons

 

Dans cet article je vous parlais des différents étirements pratiqués en Yoga. Une approche purement mécanique.

Aujourd’hui on va aborder une des facettes du “Oui mais…” Parce que “oui mais” le Yoga n’est pas (que) une pratique physique. Bien sur vous le pratiquer avec votre corps et, à ce titre c’est important car au moins intéressant de comprendre comment ça fonctionne pour pouvoir vous respecter. Mais (encore lui ! ) la pratique du Yoga vise à réunir le corps, le mental et le souffle. Donc, dans cet article, je dois vous parler de la “conscience” et comment l’intégrer à la pratique avec douceur. On va un peu parler de physiologie et aussi un peu de respiration. Si vous pratiquer le Yoga, Vous le faites sûrement déjà, mais c’est toujours intéressant de comprendre le processus.

 

Allé, Allons y ! Et on commence avec un peu de :

 

PHYSIOLOGIE ! (parce que j’adore ça!!!)

 

Le réflexe myotatique :

Ohlala !encore un nom à coucher dehors ! pas de panique, si vous avez survécu jusqu’ici vous allez comprendre.

Bon, ce reflex c’est quoi ?

Alors, dans le ventre des muscles (non, ils ont pas d’estomac, dans la partie centrale quoi) il y a des récepteurs qui captent les changements de longueur et de tension dans les fibres musculaires, en gros ils savent quand tu tire sur ton muscle et préviennent directement si ça va un peu trop loin. Or en Yoga, l’idée c’est d’aller un poil trop loin, pas pour s’assouplir (eh non !) pour permettre à ton mental d’avoir un point d’attention (eh oui), on en reparle plus tard.

Donc, les capteurs préviennent la moelle épinière (eh oui encore elle), et elle, sa réponse c’est de dire aux muscles : CONTRACTE TOUT DE SUITE !!! RÉSISTE ! PROUVE QUE TU EXISTE !!! (Vous l’avez dans la tête hein ??)

man wearing white pants under blue sky

Vous vous demandez peut être pourquoi une telle réaction, tout simplement parce que les muscles sont pas extensibles à l’infini, donc c’est un système de défense du corps pour se protéger. Sinon vive les dégâts qu’on se paierait au quotidien.

Il y a une autre raison mais ça ne concerne pas les étirements… tu veux la connaître ? Oh c’est choux !

Eh bien c’est pour maintenir la posture debout debout la moelle épinière reçoit ces infos pour gérer notre équilibre.

Revenons aux étirements.

C’est une bonne raison pour s’étirer en douceur non ? Plus on va forcer sur nos muscles plus ils vont opposer de résistance. Et tout ça juste pour vous protéger.

Donc en gros, y aller comme une brute force votre corps à se défendre contre vous même…

Sympas le climat intérieur !

Alors que si vous y allez en douceur,c’est à dire, évidemment vous franchissez la limite qui déclenche le réflexe myotatique, pour repère,. c’est quand ça commence à être “inconfortable”. Et qu’à ce moment là au lieu de vous dire : -“Putain! ça résiste ! Merde faut que je tire plus fort si je veux obtenir un résultat ! » Et je ne parle pas de toutes les vilaines pensées proférées à votre égard pour ne pas être assez ceci ou cela.

Vous LÂCHEZ PRISE!

Astuce : Plus vous vivez la posture longtemps et sans vous martyriser plus les signaux entre les muscles et la moelle disparaissent, au bout de 60 secondes les muscles sont de nouveau disponible pour s’allonger. Et oui…

On en revient à la base : Avoir conscience de ce qui se passe dans le corps, donc accepter de l’écouter, y aller en douceur, donc de respectez votre corps (qui n’est autre que vous en fait…).

Et pour ça, des fois il faut accepter de lâcher prise.

Au delà de l’aspect physiologique susmentionné, qu’est ce ça va vous apporter dans votre vie ?

Non mais c’est vrai quoi ?

scenic view of mountains during dawn

LA CONSCIENCE :

 

C’est un mot qu’on voit un peu partout et qui est très à la mode. Mais en fait ça veut dire quoi ? Tout simplement qu’au lieu de pratiquer votre séance comme une séance de sport, vous “tournez votre regard vers l’intérieur”.. Vous observez ce qui se passe dans votre corps pendant et après la pratique. En fait c’est “juste” être présent à ce que vous vivez.

Portez votre attention à votre corps, à votre posture.. relâcher ce qui doit l’être, raffermir ce qui doit l’être, respirer…

C’est bien beau mais des fois c’est pas simple. Comment on fait en vrai ?

Alors déjà, je suis enseignante de Hatha Yoga, donc je pratique principalement des étirements statiques actifs. (allez voir cet article si vous êtes perdus)

Bien sur je pratique les autres aussi mais ma capacité à avoir conscience de mon corps c’est principalement développer grâce à ce type d’étirements donc je ce que je vais dire vaut pour ceux là. A savoir que ça devient un réflexe dans les autres types d’étirements après, c’est pas tout à recommencer à chaque fois.

Donc :

comment amener conscience et douceur dans les étirements statiques actifs :

Tout simplement en portant votre attention à la (ou les) parties qui galère, allez observer ce qui s’y passe. Et relâchez, mettez votre attention à laisser détendre ce qui résiste. Souvent c’est la peur qui vous retiens. Ne forcez pas, détendez. Le détente va créer de l’espace dans votre corps et lui permettre de s’allonger, de s’étirer. C’est en abandonnant ce qui vous retiens que vous pouvez évoluer plus facilement. Brutaliser la partie de vous soumise à un stress n’est jamais une solution constructive.

Deuxième chose qui peut vous aider ; amener votre souffle dans l’espace en tension. Respirer dans le muscle étiré, votre souffle va accompagner la détente et vous aider à fixer votre attention.

Voilà ! c”est « simplement » ça faire quelque chose en conscience.

Enfin… Faut pas déconner, c’est pas toujours facile, surtout au début. Mais c’est une des raisons pour lesquelles le Yoga apporte autant de bien.

Ah bon ?! Mais pourquoi donc ?

Et bien tout simplement parce que quand tu pratique le Yoga, bien en conscience de ce qui se passe la maintenant tout de suite, t’es nulle part ailleurs que… Dans l’instant présent ! Et oui ! Celui la même que tout le monde cherche partout bah il est juste là en fait.

Yes. C’est pas un truc mystique de ouf! C’est juste être présent à ce qui se passe au moment où ça se passe !

Ok mais pourquoi avoir conscience de son corps ET être dans le moment présent fait du bien ?

Et bien être en conscience en fait, c’est écouler, et observer son corps (et ses émotions) sans jugement.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à aller lire l’article “Être dans son corps » , j’y explique ce qu’avoir conscience de soi apporte.

je rajouterai juste que plus vous écoutez votre corps sans émettre de jugement sur où vous en êtes et ce que vous vivez, plus vous mettez à sa disposition un espace pour qu’il s’exprime. Parce que oui, votre corps vous parle, à sa façon bien sur.

Exemple :

pexels-photo-1325548.jpeg

J’ai toujours aimé danser. Mais ma relation à mon corps (et donc à moi) à toujours été compliquée. J’ai découvert la danse tribal il y a quelques années, c’est un style de danse qui m’a tout de suite plu. Il s’avère que j’ai la chance de vivre tout près de l’endroit où Hazel donne des cours (allez voir sa page Facebook). C’est une danseuse fantastique et une enseignante exceptionnelle.

Pendant plusieurs années je trouvais des excuses pour ne pas aller à ses cours, pas le temps, pas les moyens, pas de baby-sitter… Bref, je ne m’inscrivait pas. Par contre ma pratique du yoga est devenue plus régulière, et donc un peu plus intense.

Ouais, quel est le lien ? J’y viens…

Il y a environ 2 ans, un truc étrange à commencé à se produire : à CHAQUE Fois que je pratiquait le Yoga, je ressortait de ma pratique avec une furieuse envie de danser. Littéralement à chaque fois.

Et plus je pratiquait et plus mon corps me hurlait “dois DANSE PUTAIN”. C’était une envie vraiment viscérale comme la faim ou la soif. Dur à comprendre quand on à pas expérimenter ce genre de chose…

Durant ces années ma situation n’a pas changé, pas vraiment des moyens, toujours besoin de m’organiser avec ma fille.

Mais en même temps c’était plus possible pour moi de trouver des excuses.

Aujourd’hui j’entame ma deuxième année de danse, et je n’envisage pas d’arrêter !

Vous pouvez le dire “ouais tu t’es inscrite à la danse quoi »

Mais êtes vous capable de voir la différence entre :

je m’inscris à la danse parce que c’est joli, que j’adore les costumes, bouger va me faire du bien….

Et :

Je m’inscrit à la danse parce que… Bah j’ai envie c’est tout.

Ce que je veux dire avec cet exemple c’est que certaines fois l’information vient du « bas ». Et aussi que quand c’est le cas on se pose beaucoup moins de questions…

N’hésitez pas à me dire en commentaires si vous avez déjà vécu ça, ou si au contraire ça ne vous dit rien du tout.

IMG_4180

Et l’instant présent ?

 

On a admis que pratiquer le yoga en étant présent à soi revenait à être ici et maintenant. Mais finalement ça apporte quoi dans ta vie ?

Bah déjà, ça détend de ouf ! Vas y la pression en moins! Parce que quand t’es concentré sur ce qui se passe dans ton corps t’es pas en train de penser à : ton ménage, ta liste de courses, ton patron qui te saoule, le c*nnard qui t’as grillé la priorité, les impôts, toussa..

Et ça, mine de rien, ça enlève un sacré poids !

Parce que, pendant un moment tu te détache de ce qui te stress.

Parce que oui de c’est des choses “importantes” pour certaines (essaie de pas payer tes impôts pour voir) mais t’accrocher à ces pensées et les ruminer quand ce n’est pas nécessaire c’est inutile et anxiogène.

C’est juste du stress plus et tout ça juste pour la gloire.

Je sais, on est tous dans le même bateau !

Mais plus vous pratiquerez en conscience, plus vous allez vous habituez au calme intérieur et plus cet état vas déborder dans Votre vie. Vous détendre et vous recentrer de devenir un réflexe. Vous écouter et vous respecter aussi.

Ben oui. j’ai parlé de douceur en début d’article, difficile de dissocier conscience et douceur. Si vous avez conscience de vos limites, de votre état émotionnel et corporel, vous êtes moins enclin à vous brutaliser parce que vous en ressentez l’impact en direct !

Le risque serait peut être ne plus “y aller” et rester dans sa zone de confort mais c’est probablement un autre sujet. (je ferais un article)

Tout ça par dire, que plus vous pratiquez, plus vous ce que vous vivez sur votre tapis résonne dans votre Vie ! Si vous vous écoutez, respectez, respirer, si vous vous dépassez si vous vous amusez, si vous vous de chez relâchez, vous détendez, bref, si vous vous aimez (et oui surprise!!) Il en sera de même dans Votre quotidien !

Après, faut pas rêver, c’est comme par tout le reste, ça demande du temps, de la dévotion et de l’abnégation. Et de LÂCHER l’objectif. Surtout surtout !

Tant que vous pratiquez pour obtenir quelque chose vous vous jugez, et donc vous brutalisez. Et ça mettra beaucoup de temps à venir. Et ça sera peut être moins solide à l’intérieur.

Tout ça pour dire..

Respirez ! Et écoutez vous.

Et Vous, comment Vous vivez Votre pratique ?

Et quel impact ça à sur votre vie’? Dis le moi en commentaire.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com