Yoga

Yoga Prénatal, tout ce que vous voulez savoir.


Hello!

Ça fait un bail que n’ai pas écrit ici. Je reprends tranquilou avec un article sur le Yoga prénatal.

Vous le savez peut-être, je suis enseignante de yoga, je suis donc confrontée aux questions de mes élèves. Aujourd’hui je voulais essayer de répondre à celles concernant le yoga pendant la grossesse.

Vous cherchez des renseignements sur ce sujet, cet article est fait pour vous!

pexels-photo-173499

Les questions les plus courantes :

Quand peut on commencer le Yoga prénatal?

Le Yoga prénatal se pratique dès le début de la grossesse. Si vous pratiquez déjà le Yoga, demandez l’avis de votre professeur, vous pouvez très bien continuer votre cours de Hatha Yoga les premiers mois si votre enseignant sait adapter les postures.

Pour les femmes n’ayant jamais pratiqué, le plus tôt est le mieux. En effet le corps change rapidement donc commencer tôt permet d’avoir un max de bénéfices.

Quels sont ces bénéfices?

  • Prévenir ou aider à améliorer certains maux de la grossesse : les problèmes de dos, nausées, problèmes liés à la circulation sanguine.
  • Aider à gérer le stress et la fatigue grâce à la relaxation et à la respiration.
  • Apprendre à respirer. C’est un aspect central de la pratique qui permet de limiter les essoufflements en fin de grossesse et d’être préparé pour l’accouchement. En effet la maîtrise de la respiration va permettre à la maman ET au bébé d’être le mieux oxygénés possible durant le travail et l’expulsion et permet de mieux gérer la douleur et la poussée.
  • Permettre de prendre conscience et de tonifier son périnée.
  • Développer la conscience et le connaissance du corps, ce qui permet d’être plus à l’écoute de son ressenti et donc de prendre soin de soi.
  • Travailler la souplesse des hanches et du bassin pour être au top le jour J.
  • Prendre du temps pour soi et se détendre.

Peut on faire du Yoga prénatal si on a jamais fait de Yoga?

Bien sûr ! Les cours sont adaptés il n’y a donc aucune crainte à avoir.

Des contre-indications?

Non sauf mention contraire de votre médecin ou gynéco.

Est-ce que le Yoga peut m’aider si je veux un accouchement physiologique ?

Yay! Évidemment. Grâce aux exercices corporels, de respiration et de relaxation vous pouvez préparer au mieux et vous avez des outils pour gérer votre accouchement dans de bonnes conditions.

Voilà pour les questions les plus courantes. Maintenant on va développer un chouïa plus dans la suite de l’article.

On approfondit ?

Les cours

Les cours ressemblent aux cours de Hatha Yoga : exercices posturaux (asanas), conscience et maîtrise du souffle (pranayama) et relaxation. Mais les exercices sont plus doux et adaptés aux besoins de la grossesse ; détente du dos, du bassin et des hanches pour limiter les risques de lombalgie et de douleurs ligamentaires et préparer le bassin pour le passage du bébé.

En outre, le Yoga prénatal offre un moment de pause qui permet de se ressourcer, de prendre du temps pour soi et aussi de se retrouver entre femmes enceintes et donc d’avoir un moment d’échange pour des personnes vivant la même situation.

La respiration au centre de la pratique.

Comme cité plus haut, la respiration est un aspect essentiel dans ces cours.

En effet, mieux respirer permet de mieux gérer son stress, de mieux oxygéner le corps et donc d’avoir plus d’énergie tout au long de la grossesse.

Lorsque le bébé qui grandit va prendre de plus de place dans l’abdomen et diminuer l’espace disponible pour les poumons cela va entraîner des essoufflements dans les derniers mois. Les exercices de respiration et les postures d’ouverture de l’avant du corps vont permettre de créer de l’espace dans le thorax et d’apprendre à la maman à respirer de manière plus optimale ce qui permettra grandement d’améliorer la situation.

De plus la maîtrise du souffle entraine forcément la maîtrise du diaphragme, muscle principal de la respiration qui va aussi aider lors de la phase de poussée de l’accouchement.

Lors de l’accouchement, le bébé à besoin d’être bien oxygéné au moment ou il traverse le bassin puis le périnée, la maman quant à elle aura besoin d’oxygène pour son utérus (qui va quand même devoir supporter un dizaine d’heures de contractions, en moyenne) et pour le périnée, qui doit s’ouvrir suffisamment pour laisser passer un bébé d’environ 3kg. Plus ces muscles seront approvisionnés plus ils seront « performants » et plus vite ils se remettront rapidement.

Le périnée.

En parlant du périnée…

Comme je viens de le dire, le périnée va devoir s’ouvrir au max.

Or, le périnée est un illustre inconnu. Déjà si on sait ce que c’est on a de la chance. Pour celles et ceux qui se posent des questions voici une petite vidéo :

Maintenant que vous y voyez plus clair je suppose que vous comprenez un peu mieux pourquoi c’est important d’avoir conscience de cette zone, de la tonifier et l’assouplir.

Trop souvent les femmes « découvrent » leur périnée APRÈS leur accouchement, lors de la fameuse rééducation. Et franchement je trouve ça tellement stupide qu’on en parle seulement après l’accouchement alors que c’est quand même essentiel d’avoir un périnée en forme vu ce qu’il va vivre!

Bref, le Yoga prénatal va vous aider à conscientiser cette zone et à la mobiliser et la détendre. Ce qui peut vous épargner des désagréments (type épisiotomie) pendant et même après (fuites, etc…) la venue au monde de bébé.

Et ça, ça vaut quand même un peu le coup non?

Conscience et connaissance du corps.

J’aborde le sujet dans mon article  « Être dans son corps ».  

La conscience du corps est un des bénéfices du Yoga en général. Dans le cas d’une grossesse c’est particulièrement bénéfique car ça permet à la maman d’être plus attentive à ce qui se passe dans son corps et donc de s’accepter, se respecter et de prendre soin de soi.

La connaissance de soi va permettre de savoir ce qui nous fait du bien, ce qui nous détend, ce qui est bon pour notre mental et notre corps.

C’est ce qui vient après la conscience :

  • Vous éprouvez une gêne en position assise, vous en prenez conscience, et soit vous réajustez votre posture soit vous vous autorisez quelques mouvements pour soulager votre dos.
  • Vous êtes stressée, vous prenez le temps de refaire les exercices de respiration appris en cours pour vous détendre.
  • etc…

Et oui le Yoga pendant la grossesse c’est super! C’est une pratique qui vous accompagne tout au long de votre grossesse et même après.

Certains cours accueillent même les papas.

Cela dit, ça ne convient pas à tout le monde. Certaines personnes ne s’y retrouvent pas et c’est ok. Vous pouvez vivre votre grossesse et votre accouchement au top même sans Yoga.

J’éspère que cet article vous a plu et qu’il vous a aidé. Si vous avez des questions, que vous souhaitez partager votre éxperience ou rajouter des informations complémentaires ; laissez moi un commentaire!

À bientôt

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com